Chiaramonti

Autre
7, Montée des Iris
Muriel Chiaramonti

13016 Marseille
France

Présentation

STAGE DE CHANT POLYPHONIQUE CORSE

Le chant polyphonique corse est un chant populaire qui a accompagné le quotidien des paysans et des montagnards Corses depuis des temps immémoriaux. Il est devenu une référence traditionnelle ;depuis 2009, la paghjella est versée au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est une polyphonie qui, cherchant à aller loin dans l'harmonisation voix/corps, amène à la redécouverte de la «vocalité traditionnelle» et de l’ancrage corporel. Le versant profane de la polyphonie corse comprend la paghjella dont les textes relatent de la vie quotidienne. Ce chant s'interprète à trois voix qui s’engagent dans un ordre précis: d'abord la seconde, a secunda qui porte et anime le chant. Elle est suivie par la basse, u bassu, qui vient la soutenir. Pour finir intervient la tierce, a terza qui embellit le chant avec ses ornements, les ricuccate. Ces paghjelle avaient pour but premier de rapprocher les individus, avant de devenir un moyen de transmission de culture, de tradition et d'histoire.

Le chant traditionnel est, par excellence, un voyage à plusieurs. Il est une source particulière et forte du besoin d'être ensemble et de partager. Mais il est aussi, pour chaque individu, une communication avec le corps qui joint les voix et les respirations. Ce chant là vient du cœur, au-delà des techniques savantes. En prenant appui sur la polyphonie, nous souhaitons vous faire partager le plaisir de faire vibrer des chants en parfaite résonance harmonique. L’objectif des stages est d’acquérir les bases de la technique de la polyphonie par une transmission orale. Il ne s’agit pas tant d’apprendre un répertoire, que de trouver le chemin de la polyphonie, pas à pas, et donc d’entrer dans l’univers et l'apprentissage d'un chant de liberté, car d’interprétation, où cependant la volonté et la nécéssité d’être uni(e) aux autres est fondamentale.

Après un échauffement vocal, orienté sur les mélismes, nous « jouerons » sur la gamme corses et ferons sonner les accords, et sonorités propres au chant corse. Nous aborderons ensuite ses règles et techniques, avant d’approfondir une paghjella, puis un chant sacré, ensemble, pour trouver le son, et par petits groupes, pour le travailler et le fixer.

 

Le chant polyphonique corse est un chant populaire qui a accompagné le quotidien des paysans et des montagnards Corses depuis des temps immémoriaux. Il est devenu une référence traditionnelle ;depuis 2009, la paghjella est versée au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est une polyphonie qui, cherchant à aller loin dans l'harmonisation voix/corps, amène à la redécouverte de la «vocalité traditionnelle» et de l’ancrage corporel. Le versant profane de la polyphonie corse comprend la paghjella dont les textes relatent de la vie quotidienne. Ce chant s'interprète à trois voix qui s’engagent dans un ordre précis: d'abord la seconde, a secunda qui porte et anime le chant. Elle est suivie par la basse, u bassu, qui vient la soutenir. Pour finir intervient la tierce, a terza qui embellit le chant avec ses ornements, les ricuccate. Ces paghjelle avaient pour but premier de rapprocher les individus, avant de devenir un moyen de transmission de culture, de tradition et d'histoire.

Le chant traditionnel est, par excellence, un voyage à plusieurs. Il est une source particulière et forte du besoin d'être ensemble et de partager. Mais il est aussi, pour chaque individu, une communication avec le corps qui joint les voix et les respirations. Ce chant là vient du cœur, au-delà des techniques savantes. En prenant appui sur la polyphonie, nous souhaitons vous faire partager le plaisir de faire vibrer des chants en parfaite résonance harmonique. L’objectif des stages est d’acquérir les bases de la technique de la polyphonie par une transmission orale. Il ne s’agit pas tant d’apprendre un répertoire, que de trouver le chemin de la polyphonie, pas à pas, et donc d’entrer dans l’univers et l'apprentissage d'un chant de liberté, car d’interprétation, où cependant la volonté et la nécéssité d’être uni(e) aux autres est fondamentale.

Après un échauffement vocal, orienté sur les mélismes, nous « jouerons » sur la gamme corses et ferons sonner les accords, et sonorités propres au chant corse. Nous aborderons ensuite ses règles et techniques, avant d’approfondir une paghjella, puis un chant sacré, ensemble, pour trouver le son, et par petits groupes, pour le travailler et le fixer.

Le chant polyphonique corse est un chant populaire qui a accompagné le quotidien des paysans et des montagnards Corses depuis des temps immémoriaux. Il est devenu une référence traditionnelle ;depuis 2009, la paghjella est versée au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est une polyphonie qui, cherchant à aller loin dans l'harmonisation voix/corps, amène à la redécouverte de la «vocalité traditionnelle» et de l’ancrage corporel. Le versant profane de la polyphonie corse comprend la paghjella dont les textes relatent de la vie quotidienne. Ce chant s'interprète à trois voix qui s’engagent dans un ordre précis: d'abord la seconde, a secunda qui porte et anime le chant. Elle est suivie par la basse, u bassu, qui vient la soutenir. Pour finir intervient la tierce, a terza qui embellit le chant avec ses ornements, les ricuccate. Ces paghjelle avaient pour but premier de rapprocher les individus, avant de devenir un moyen de transmission de culture, de tradition et d'histoire.

Le chant traditionnel est, par excellence, un voyage à plusieurs. Il est une source particulière et forte du besoin d'être ensemble et de partager. Mais il est aussi, pour chaque individu, une communication avec le corps qui joint les voix et les respirations. Ce chant là vient du cœur, au-delà des techniques savantes. En prenant appui sur la polyphonie, nous souhaitons vous faire partager le plaisir de faire vibrer des chants en parfaite résonance harmonique. L’objectif des stages est d’acquérir les bases de la technique de la polyphonie par une transmission orale. Il ne s’agit pas tant d’apprendre un répertoire, que de trouver le chemin de la polyphonie, pas à pas, et donc d’entrer dans l’univers et l'apprentissage d'un chant de liberté, car d’interprétation, où cependant la volonté et la nécéssité d’être uni(e) aux autres est fondamentale.

Après un échauffement vocal, orienté sur les mélismes, nous « jouerons » sur la gamme corses et ferons sonner les accords, et sonorités propres au chant corse. Nous aborderons ensuite ses règles et techniques, avant d’approfondir une paghjella, puis un chant sacré, ensemble, pour trouver le son, et par petits groupes, pour le travailler et le fixer.

 

Maitre de stage: MURIEL CHIARAMONTI

 Corse d'origine, de la région de la Castagniccia, c’est à travers les paghelle et chiame i rispondi de la tradition populaire chantée qu'elle acquiert le goût du chant. Installée à Marseille, devenue chanteuse, professeure de musique et chef de chœur, elle poursuit ses recherches des cultures musicales des régions qui vont des confins du Salento, en Italie, à celles de l'Occitanie en passant, bien entendu, par la Corse. Ces dernières années, cette démarche l’a conduite à collaborer avec Manu Théron du Cor de la plana (Marseille), Claudio Cavallo de Mascarimiri (Salento) et la regrettée Jacky Micaelli (Corse), dont elle rejoindra le groupe en 2011, après avoir suivi ses premiers stages en 2000, puis collaboré à encadrer depuis 2011. Dans le cadre de programmes européens d'éducation populaire, elle anime de nombreux ateliers de chant traditionnel, en Suisse, en Belgique, en France et en Italie.