Trio DJAMATA

26, Grébusson
35690 Acigné
France

Tél: 06.23.04.15.04

Site web : http://djamata.free.fr/


Présentation

 

 

Le chant polyphonique traditionnel géorgien a été déclaré « patrimoine immatériel de l’humanité » par l’UNESCO en 2001. Le trio DJAMATA a pour vocation de garder vivant ce répertoire ancestral en le partageant de manière conviviale.

http://djamata.free.fr

 

Située dans le Caucase, aux confins de l'Europe, l'actuelle République de Géorgie est l'ancienne Colchide, le pays mythique de la Toison d'or. De l'avis de tous les connaisseurs, les Géorgiens ont développé au fil des siècles une tradition vocale parmi les plus raffinées dans le monde.

 

LA TRADITION POLYPHONIQUE EN GEORGIE

 Depuis des temps immémoriaux, on y pratique une musique de transmission orale où la voix est l'instrument par excellence. Les polyphonies géorgiennes sont encore peu connues en Occident  malgré leur raffinement et leur richesse. Leur extraordinaire diversité découle de la très large place que les Géorgiens ont depuis toujours accordée au chant dans leur vie quotidienne. Il existe ainsi des chants à trois voix a capella pour accompagner tous les moments de la vie : des chants de travail, d'amour, de guérison, des chants de banquets ou encore des berceuses, des chants sacrés et rituels.

Les changements radicaux intervenus dans la société géorgienne au cours du XXe siècle ont mis cette transmission en danger, à tel point qu’on a pu craindre que ce répertoire n’y survive pas.

  

En déclarant le chant polyphonique géorgien "patrimoine immatériel de l'humanité" en 2001, l'UNESCO a grandement oeuvré pour la reconnaissance et la sauvegarde de cette musique.

L’ensemble constitue une mine de trésors pour l’amateur de polyphonies. Igor Stravinsky en parlait à la fin de sa vie comme d’une “ découverte merveilleuse qui pourrait apporter davantage à notre compréhension de l’exécution musicale que toutes les nouvelles compositions ”.

 

 

LE PROJET

Formé en 2011, le trio Djamata est basé en Ille-et-Vilaine. Il a pour vocation d’interpréter ce répertoire ancestral de chants géorgiens (à ne pas confondre avec grégoriens). Passionnés depuis de nombreuses années par cette musique, Laurent Stéphan, Evelaine Lochu et Estelle Beaugrand se rendent sur place pour collecter leurs chants auprès des chanteurs les plus réputés.

DJAMATA est un nom svane (d’une région montagneuse de Géorgie : la Svanétie). Le choix de ce nom est davantage un clin d'œil aux somptueux chants de cette région qu'un hommage aux "exploits"du brigand de grand chemin portant ce patronyme.

 

CONCERTS

Les membres du trio Djamata présentent cette musique en concert, en privilégiant la proximité et l'intimité avec le public. Une petite jauge est souhaitée (80 spectateurs maximum) afin de pouvoir établir un réel contact avec l'auditoire. En partageant avec les spectateurs des souvenirs marquants de leurs voyages ainsi que des anecdotes sur le contexte des chants, les trois chanteurs facilitent l'accès à cette musique qui pourrait de prime abord sembler déconcertante pour des oreilles occidentales. Les chants à trois voix sont entrecoupés d'explications sur les différentes langues chantées (géorgien, mais aussi mingrélien, svane et abkhaze), ainsi que sur l'instrument accompagnant certains chants (le luth tchongouri joué par Laurent Stéphan). La proximité permet aux spectateurs d'apprécier l'originalité vibratoire de cette musique, car des sensations très physiques peuvent ainsi être perçues (tournoiements, battements, "effet cathédrale" et autres phénomènes acoustiques). En cours de concert, les chanteurs aiment à se déplacer, par exemple pour chanter au beau milieu du public un chant de guérison autrefois adressé aux esprits responsables des maladies.

 

DÎNER-CONCERTS

Le trio Djamata propose également de célébrer "à la géorgienne" le moment présent lors de dîner-concerts durant lesquels sont combinés les plaisirs du palais et des oreilles. Une occasion de découvrir ce répertoire ou de l'entendre résonner dans un cadre convivial proche de la manière dont les Géorgiens vivent encore actuellement cette musique.Dans la tradition polyphonique de ce pays du Caucase, les chants et les toasts parlés sont effectivement très présents lors de banquets appelés « soupras ». Le trio tient à la disposition de ses hôtes ou des organisateurs des recettes de cuisine géorgiennes pour ceux qui souhaiteraient ajouter au dépaysement des oreilles celui des papilles. Dans la pure tradition géorgienne, ce repas sera scandé par des chants et par des prises de parole à l'occasion desquelles les convives seront invités à s'exprimer sur tel ou tel sujet, la règle incontournable étant qu'on ne doit dire à la table géorgienne que des paroles positives.

 

STAGES

Deux des membres de Djamata proposent enfin de découvrir de l'intérieur ce répertoire, par l'apprentissage de chants au cours de stages : berceuses, chants de travail, d’amour ou encore chants sacrés et rituels seront enseignés en transmission orale, sans partition. Aucune connaissance préalable en solfège n'est requise et le répertoire choisi sera accessible à tout chanteur motivé, même novice dans la pratique des polyphonies traditionnelles.

Outre la découverte de ce répertoire si particulier, le stage permettra de travailler dans une ambiance chaleureuse différents aspects musicaux fondamentaux : rythme, timbre, nuances, engagement et présence vocale.

Au programme: Echauffement corporel et mise en voix - prononciation, traduction des chants et explications sur leur contexte - apprentissage des chants à l’oreille - construction progressive de la polyphonie en superposant les trois différentes voix - interprétation des chants en faisant varier divers paramètres afin de développer l’écoute individuelle et d’améliorer le son du groupe.

 

LES ARTISTES

Laurent Stéphan est pédagogue de la voix, chanteur et comédien. Il interprète des chants du monde depuis 1992. Le coup de foudre ressenti en 1996 pour les polyphonies géorgiennes l'a conduit à entreprendre 12 voyages pour apprendre ces chants traditionnels dans leur véritable contexte, tout en s'imprégnant de la culture et de la langue. Avant de former Djamata, il a interprété ce répertoire au sein du Trio Mze Shina et de l'Ensemble Marani avec lesquels il a enregistré 3 CDs. Il enseigne le chant géorgien depuis 1998.

Evelaine Lochu est enseignante et chanteuse. Linguiste de formation, sa passion des langues et des voyages l’a naturellement menée à explorer les chants du monde. Férue de polyphonies, elle a pratiqué le chant choral dans un éventail très large de styles, de cultures et d'approches. En 2008, elle a fondé le trio féminin IZVAN (polyphonies du Caucase et des Balkans). Depuis 2010, elle donne des stages de chants géorgiens avec Laurent Stéphan. Elle poursuit ses voyages, seule ou en duo, toujours friande de rencontres et de trésors à découvrir

Estelle Beaugrand est chanteuse autodidacte. De nombreux stages et voyages n’ont cessé de nourrir sa curiosité, multipliant les rencontres artistiques.  Depuis 2008, elle se produit sur scène a cappella avec le trio IZVAN ou en soliste accompagnée d’instrumentistes avec YILDIZ (musiques turques et balkaniques). C’est avec plaisir qu’elle chante aujourd’hui avec deux des plus fidèles « passeurs » de l’âme de la Géorgie dans le trio Djamata.

 

 

DES CONCERTS

Maison des Cultures du Monde (Vitré) / Festival Polyfollia (St Lô) / Fête de la musique - Hôtel de Blossac (Rennes) / Théâtre Jean Macé (Laval) / 6ème Symposium International des polyphonies traditionnelles (Tbilissi – Géorgie)…

 

DES RENCONTRES

L’apprentissage des chants par le trio Djamata se fait de manière orale, sur place en Géorgie ou à l'occasion du passage de chanteurs géorgiens en France. Les membres du trio ont appris leurs chants auprès des chanteurs les plus réputés de Géorgie : Edisher Garaqanidzé, Vaja Gogoladzé, Othar Berdzenishvili, Gouri et Tristan Siqarulidzé, Nato Zumbadzé, Malkhaze Erkvanidzé, Islam et Natela Pilpani, Tamar Buadzé, l'Ensemble Nanina, l'Ensemble Pankissi...

 

DJAMATA AU SYMPOSIUM INTERNATIONAL DE POLYPHONIES, TBILISSI, SEPTEMBRE 2012

“It is hard to find the words to express the gratitude that each member of the Symposium Organizing Committee and whole Georgia feel to you- true envoys of Georgian culture in the world. We greatly appreciate your devotion and love to our country; this confirms your tolerant nature and respect towards not only Georgian but other cultures as well.

It is true, that Djamata participated in the event as a collective for the first time, but we have known Laurent as a brilliant performer of Georgian folk song for a long time; but we think that your wonderful singing, especially performance manner and articulation of Georgian speech is the merit of all of you.

We will always rely on your assistance in future and hope that you will delight Georgian audience at future symposia.” Rousoudan Tsourtsoumia, Maïa Kachkashishvili, on behalf of the Organizing Committee

 

Il est difficile de trouver les mots pour exprimer la gratitude que chaque membre du comité d’organisation du Symposium et toute la Géorgie ressentent envers vous – véritables messagers de la culture géorgienne à travers le monde. Nous apprécions grandement votre dévotion et votre amour pour notre pays. Ils attestent de votre nature tolérante et du respect que vous portez à la culture géorgienne, mais également aux autres cultures.

Le trio Djamata participait pour la première fois à notre manifestation ; Nous connaissions Laurent depuis longtemps en tant que brillant interprète des chants traditionnels géorgiens, mais nous estimons que vous avez tous les trois contribué à la magnifique prestation scénique que vous avez donnée, tout particulièrement grâce à la qualité de votre interprétation et à votre bonne prononciation de la langue géorgienne.

Comptant dorénavant sur votre venue, nous espérons que vous viendrez à nouveau réjouir l’auditoire géorgien à l'occasion d'un prochain symposium.

Pour le comité d'organisation,

Maïa Kachkashishvili et Roussoudan Tsourtsoumia

(Directrice du Centre International de recherche sur les polyphonies traditionnelles)

 

 

Extrait vidéo du trio Djamata lors de l'émission «Dghis Show » sur Imedi (TV géorgienne) en direct le 26 septembre 2012: http://www.touzazimart.com/djamatavideos.htm

DISCOGRAPHIE :

CD 7 titres

disponible

sur demande

(2012)

 

 

CONTACT ARTISTIQUE

 Laurent Stéphan

djamata@free.fr

+33 (0) 6 23 04 15 04