Événement

Trio Favarelli-Burone-Bicego en concert

Le

1, Chemin de la Rivière
La guinguette

30190Aubussargues
France

Prix : Libre participation

Buvette : oui


Programme

Ces trois musiciens Italien, de passage dans le Gard pour partager leur répertoire avec les musiciens de La Horde des hautbois populaires de l'association Rivatges (Nîmes 30) donneront un concert à la fameuse Guinguette d'Aubussargues.

Le duo Faravelli – Burrone s’est formé en 2010 de la rencontre de deux des plus connus et raffinés interprètes du répertoire de la musique des quatre provinces, Stefano Faravelli (piffero et voix) et Matteo Burrone (accordéon et voix), tous deux originaires de ce territoire. Le duo y a animé et y anime toujours des soirées, ainsi que dans toute l’Italie et en Europe. En juin 2014 est sorti le premier enregistrement du duo intitulé « Capitolo I… Per caso ». De la rencontre avec Daniele Bicego (musa) naît un trio qui se nourrit de la continuelle lutte ou jeu entre passé et présent, entre archaïsme et modernité, entre cornemuse (musa) et accordéon au service du hautbois (piffero).

 

Les danses des quatre provinces sont un répertoire de bal diffusé sur une aire culturelle homogène qui comprend les zones des provinces de Genova, en Ligurie (haute vallée de Trebbia, val d'Aveto et val Fontanabuona), Alessandria, dans le Piémont (val Borbera et val Curone), Pavia, en Lombardie (vallée Staffora) et Piacenza, en Emilie-Romagne (val Trebbia, val Boreca, val Luretta, haute vallée de Nure et val Tidone). L’isolement géographique particulier des hautes vallées a fait que la tradition est demeurée intacte jusqu’à nos jours, tant dans le répertoire musical que dans la chorégraphie. Les mélodies sont exécutées par le piffero (hautbois populaire à anche double), accompagné aujourd’hui par l’accordéon et autrefois (avant les années 30) par la musa (cornemuse des Appenins). Leur présence est indispensable , il n’y a pas de fêtes ou autres occasions où l’on danse avec de la musique enregistrée.

La codification de ce répertoire est très récente , des danses traditionnelles sur des mélodies traditionnelles qui ont été transmises oralement et enseignées en suivant l’exemple des plus experts et des anciens. Avec la facilité de communication et à cause des technologies actuelles il y a une expansion et une diffusion des connaissances de ces musiques et de ces danses, même en dehors des domaines traditionnels. Ceci entraîne un aplatissement des danses et des styles qui avaient autrefois des caractéristiques particulières voir substantielles selon les différentes régions ou vallées. Aujourd’hui elles sont dansées très largement de la même façon partout.

Les danses, toutes caractérisée par le pas des «  des quatre provinces », peuvent se diviser en trois groupes : danses de couples (les plus récentes, valses, mazurkas, polkas), les danses en cercle (danses favorisant les rencontres, Alessandrina, Monferrina, Piana) et les danses chorégraphiées (les plus anciennes : gigues à 3 ou à 6, Ballo della povera)

Ce pas particulier donne le mouvement caractéristique de ces danses. Composé de trois pas, le premier long, les deux autres avec rebond, il vous oblige à détacher rapidement les pieds du sol et donne l'occasion aux danseurs de se déplacer, comme cela arrive souvent sur des terrains mal adaptés comme les pavés des rues, les pelouses, les cours… La vitesse de la musique et la difficulté des pas exigent une capacité athlétique discrète et une bonne coordination, ce qui rend ce répertoire très apprécié par les danseurs talentueux.